# PANAFRICOM-TV & RD.CONGO/ QUE PENSER DE L’ÉMERGENCE DE DAECH EN RDC ? (ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV)

PANAFRICOM-TV & RD.CONGO/ QUE PENSER DE L’ÉMERGENCE DE DAECH EN RDC ? (ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV DU 17 11 2019) Depuis que le président congolais a demandé de l’assistance militaire aux Américains on s’y attendait. L’émergence de Daech en RDC.…

# PANAFRICOM-TV & RD.CONGO/ QUE PENSER DE L'ÉMERGENCE DE DAECH EN RDC ? (ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV)

Source

0
(0)

PANAFRICOM-TV & RD.CONGO/
QUE PENSER DE L’ÉMERGENCE DE DAECH EN RDC ?
(ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV DU 17 11 2019)

Depuis que le président congolais a demandé de l’assistance militaire aux Américains on s’y attendait. L’émergence de Daech en RDC. Puis vint sa rencontre avec Macron à l’Elysée dans le cadre du Forum de paix. On s’est dit alors que ce sera pour bientôt et voici que nos prévisions se réalisent.
C’est le conflit le plus violent dans l’est de la République démocratique du Congo, menaçant la stabilité régionale qui est sur le point de reconnaître un regain : une quarantaine de civils ont été massacrés en dix jours dans la région de Beni, en représailles aux opérations de l’armée contre des “rebelles ougandais”. C’est une région minière, comme le veulent les puissances occidentales, et qui est déstabilisée depuis 25 ans par ces mêmes puissances par une multitude de petits groupes armés congolais et quelques rébellions plus importantes venues des pays voisins (Ouganda, Rwanda, Burundi), lesquels viennent de pactiser avec Daech.

C’est vrai qu’après l’Irak et la Syrie, c’est l’Afrique de l’ouest leur nouvelle destination. Selon RFI, “dans le territoire de Beni, les habitants et les autorités dénoncent les rebelles musulmans ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), responsables présumés du massacre de plus de 1.000 civils dans la région depuis octobre 2014”.
Enfin, c’est ce que dit RFI. Mais au Kivu, les habitants suivent bien et depuis deux décennies, le trafic d’armes occidentales à la rébellion qui aident les pays pro-occidentaux voisins à piller les richesses congolaises. A présent, Daech s’y mêle aussi. Il est vrai que le Pentagone a des vue sur la région. Et ce sera sans doute pire puisque le président français Emmanuel Macron a promis cette semaine un soutien militaire à la RDC “contre les groupes armés qui déstabilisent le pays” et qui “pour certains, pactisent avec Daech”.
Il a évoqué une coopération “en matière de renseignement”, sans entrer dans les détails, en recevant à Paris le président Tshisekedi. Pour contre, le Conseil de sécurité des Nations unies doit renouveler le 20 décembre le mandat de la Monusco en RDC pour l’année 2020.
Bref, tout est prêt pour provoquer une guerre que Kabila a su éviter avec malice et que l’actuel président semble prêt à accepter, ne serait-ce que pour plaire à ses amis occidentaux.

NOTE :
PRESS TV s’inspire directement des analyses du géopoliticien Luc MICHEL (patron des Réseaux panafricains PANAFRICOM) sur cette recolonisation de l’Afrique par les USA, sous prétexte du soi-disant « Printemps africain » (qui est la menace principale en Afrique aujourd’hui). Paris et la Françafrique étant devenu les auxilliaires militaires de l’AFRICOM (la nouvelle « infanterie sénégalaise du Pentagone » dit Luc MICHEL), « le nouveau sherif de l’Afrique » comme l’a dit le Général US Mattis, chef du Pentagone sous Trump en 2017-18, en avril 2017 sur la base française de Djibouti …
La « Nouvelle Politique Africaine » de Trump et de Bolton (neocon, hérité du Régime Bush II) radicalise et militarise encore plus cette recolonisation. Début 2019, Washington désigne comme cibles six pays africains, dont le Cameroun, la RDC et le Burundi …
_______________

# PANAFRICOM/
PANAFRIcan action and support COMmittees :
Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/
vimeo.com/panafricomtv
* Découvrir notre WebTv/
panafricom-tv.com
* Voir notre Page Officielle Panafricom/
facebook.com/panafricom
* Aborder notre Idéologie panafricaniste/
Panafricom II – Néopanafricanisme
facebook.com/Panafricom2
* Panafricom sur Twitter/
@Panafricom
twitter.com/Panafricom

0 / 5. 0